J’ai décidé d’être freelance pour avoir plus de liberté. La liberté de choisir d’où je travaille et avec qui”. C’est ainsi que Nada Maalmi, Consultante Salesforce Marketing Cloud et Super Malter 3, répond spontanément à la question que nous lui avons posé dans le cadre d’un entretien mené pour promouvoir la journée internationale des droits des femmes : qu’est qui vous a motivé le plus dans le fait de devenir freelance ? Cette liberté, Nada n’est pas la seule à la rechercher. D’après notre étude Freelancing in Europe 2022 réalisée en  collaboration avec le BCG, la liberté de sélectionner ses clients et projets est en effet pour 77% des indépendants français, 76% des indépendants espagnols et 82% des indépendants allemands l’un des principaux moteurs professionnels.

Découvrez son interview en intégralité :

Qu’est-ce qui t’a motivé le plus dans le fait de devenir freelance ?

J’ai décidé d’être freelance pour avoir plus de liberté. La liberté de choisir d’où je travaille et avec qui. Aujourd’hui je travaille essentiellement à distance. C’est un choix de vie que je fais et c’est quelque chose qui me convient parfaitement. 

Qu’est-ce qui te rend le plus fière dans ton travail ? 

Ce qui me rend fière c’est de voir le résultat de mon travail chez mes clients. C’est de voir l’impact que cela peut avoir sur la vie des gens. 

Quelles sont tes ambitions futures ?

J’aimerais créer un groupe de freelances multi-compétences. Des gens avec qui j’aime bien travailler et ensemble on pourrait répondre à des gros projets, des choses qu’on ne pourrait pas faire chacun de son côté mais qu’on arriverait à livrer ensemble en mettant nos expertises et nos compétences en commun. 

As-tu d’autres projets en cours qui te tiennent particulièrement à cœur ?

Ce n’est pas nouveau, mais c’est quelque chose que j’aimerais continuer de faire : être digital nomade. Cela veut dire que pendant que je travaille à distance, je voyage. Le freelancing me donne cette liberté de pouvoir choisir d’où je travaille, comment je travaille et c’est quelque chose d’assez incroyable et de motivant. 

Quel conseil donnerais-tu à d’autres freelances ? 

Mon conseil pour les autres freelances ou les gens qui aimeraient se lancer c’est de se faire confiance. Faites confiance en vos compétences et en votre instinct. Un autre conseil, c’est aussi de savoir prioriser ce que l’on veut. Il faut se poser la question qu’est-ce qui est le plus important pour vous : est-ce que c’est la stabilité, est-ce que c’est l’argent, est-ce que c’est la liberté, est-ce que c’est le sens, est-ce que c’est autre chose ? Posez-vous la question et appliquez cela lorsque vous prenez une décision. 

Télécharger l’étude Freelancing in Europe 2022