Pourquoi ouvrir un compte pro quand on est auto-entrepreneur ?

La création d’une micro-entreprise est un moment important, souvent accompagné de nombreuses questions. Parmi elles, l’ouverture d’un compte bancaire. Faut-il ouvrir un compte professionnel ou un compte courant classique ? Se tourner vers une banque traditionnelle, une banque en ligne ou un compte pro dédié ? D’ailleurs, est-ce avantageux pour l’auto-entrepreneur(e) d’ouvrir un compte pro ? On répond à toutes vos questions.

Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire professionnel ?

Certains freelances ont l’obligation légale d’ouvrir un compte bancaire professionnel. C’est le cas de ceux qui ouvrent une société (SAS, SARL, EURL etc.), détenir un compte pro étant indispensable pour déposer son capital social. Après avoir obtenu son certificat de dépôt de fonds, l’entrepreneur(e) peut immatriculer sa société au Registre du commerce et des sociétés (RCS), obtenir son numéro SIREN et lancer son business.

L’auto-entrepreneur(e) n’est pas concerné(e) par cette obligation. Il doit simplement détenir un compte dédié à son activité professionnelle s’il génère un chiffre d’affaires annuel supérieur à 10 000 € sur deux années consécutives.

Ainsi, le travailleur indépendant peut ouvrir un compte bancaire professionnel ou un deuxième compte individuel pour sa micro-entreprise. Ce choix est effectué en fonction de ses besoins. La seule obligation est de séparer les transactions relatives à son activité afin qu’elles soient clairement identifiables.

L’objectif pour l’État ? Lutter contre la fraude fiscale. Ainsi, l’auto-entrepreneur(e) doit utiliser ce compte dédié pour régler ses achats professionnels, payer ses charges et encaisser ses recettes.

💡 Bon à savoir : la loi PACTE de mai 2019 supprime l’obligation d’ouvrir un compte dédié pour les auto-entrepreneurs qui réalisent un chiffre d’affaires annuel inférieur à 10 000 €. Ces indépendants peuvent ouvrir un compte bancaire personnel ou professionnel s’ils le souhaitent. Bien qu’il soit facultatif, le compte pro est recommandé en raison des avantages qu’il procure.

Compte pro ou compte perso : quelles différences ?

Le compte professionnel se distingue du compte courant personnel au sein d’une banque. Le premier est destiné aux entrepreneurs et aux sociétés. Le second se destine aux personnes physiques et à un usage particulier. Dans les deux cas, il est possible de détenir un RIB et une carte bancaire, de réaliser des paiements, des virements et des prélèvements.

Un compte bancaire professionnel offre des services supplémentaires à l’auto-entrepreneur(e) comme des outils de comptabilité adaptés. La cotisation mensuelle et les frais bancaires sont généralement plus élevés dans le cadre d’un compte pro.

Si les travailleurs indépendants ont la possibilité d’ouvrir un compte bancaire personnel pour leur activité, dans les faits, toutes les banques ne l’autorisent pas. Elles préfèrent proposer un compte pro aux auto-entrepreneurs, dont les tarifs sont plus avantageux pour la banque. Elle peut d’ailleurs refuser d’ouvrir un compte individuel ou le clôturer s’il a été utilisé pour un usage professionnel.

L’objectif ? Forcer le micro-entrepreneur à souscrire un compte pro. Heureusement, des offres pensées spécifiquement pour les indépendants ont été mises en place, à l’image des comptes pro en ligne dédiés aux auto-entrepreneurs (Qonto, Shine, N26).

Ouvrir un compte pro : les avantages pour le micro-entrepreneur

Il peut être tentant pour l’indépendant(e) qui crée son auto-entreprise de se tourner vers un compte personnel pour réduire les frais bancaires. Bien qu’il soit plus cher, le compte pro offre de nombreux services au freelance, un véritable atout pour permettre à l’auto-entrepreneur de gérer plus facilement son activité. 

Une meilleure visibilité sur les finances de son entreprise

L’auto-entrepreneur qui ouvre un compte pro peut séparer les finances de son entreprise de son compte courant personnel. Cette distinction lui permet de gagner en transparence et en lisibilité. Il évite la confusion entre son patrimoine personnel et sa trésorerie d’entreprise, et peut faire ses comptes plus facilement.

Grâce à son compte pro, l’auto-entrepreneur(e) gère mieux sa comptabilité et est capable d’analyser la santé financière de son entreprise. Les avantages sont conséquents pour le micro-entrepreneur, qui peut :

  • évaluer le montant de son chiffre d’affaires de manière plus précise ;
  • prévoir le montant de ses cotisations sociales ;
  • réaliser des prévisionnels budgétaires ;
  • optimiser les recouvrements en pointant les éventuels retards de paiement des clients ;
  • réduire les postes de dépense principaux pour augmenter sa rentabilité ;
  • identifier la rémunération à se verser pour optimiser sa trésorerie d’entreprise.

La possibilité de justifier ses dépenses en cas de contrôle

Grâce à son statut avantageux, le micro-entrepreneur bénéficie d’une certaine souplesse dans la gestion de son entreprise. Il doit tout de même tenir sa comptabilité, bien qu’elle soit allégée, et conserver les pièces justificatives pour tout mouvement de trésorerie. L’auto-entrepreneur(e) doit être capable de fournir les documents demandés par l’URSSAF en cas de contrôle.

Lorsque le micro-entrepreneur n’a pas de compte bancaire dédié à l’exercice de son activité, l’administration fiscale s’intéresse à ses comptes privés. S’il existe une confusion entre les recettes professionnelles et les revenus personnels, l’administration peut évaluer le montant des cotisations sociales sur la base d’un chiffre d’affaires trop important.

Si l’auto-entrepreneur dispose d’un compte pro, il peut facilement justifier son activité en cas de contrôle. Puisque les transactions professionnelles sont séparées de ses opérations personnelles, l’entrepreneur(e) peut fournir les informations appropriées aux autorités fiscales. Détenir un compte pro permet ainsi à l’auto-entrepreneur(e) de prouver sa bonne foi auprès de l’administration.

L’accès à des services additionnels

Ouvrir un compte pro permet au micro-entrepreneur d’accéder à des offres et services réservés aux entreprises. L’établissement financier choisi met à sa disposition des moyens de paiement et d’encaissement adaptés, tels qu’une carte bancaire avec des plafonds plus élevés ou un terminal de paiement.

Il peut aussi bénéficier de services dédiés à son activité grâce à son compte professionnel pour auto-entrepreneur, comme :

  • la gestion des factures et des impayés ;
  • une autorisation de découvert plus importante ;
  • l’accès à des assurances professionnelles ;
  • la possibilité de souscrire un crédit pour le financement de son entreprise ;
  • l’accès à un conseil bancaire adapté à ses besoins.

💡 Bon à savoir : très utiles, ces services permettent à l’auto-entrepreneur(e) de gagner un temps précieux et de se protéger d’oublis et/ou d’erreurs lors de la déclaration de son chiffre d’affaires notamment.

Ouverture d’un compte pro pour auto-entrepreneur(e) : comment faire son choix ?

Se tourner vers une banque traditionnelle

Les banques traditionnelles sont le choix n°1 des auto-entrepreneurs attachés à une relation client en face à face. Ces banques bénéficient en effet d’un réseau de proximité et de nombreuses agences implantées sur l’ensemble du territoire français. Ce maillage leur permet de proposer un compte professionnel assorti d’une offre bancaire complète. En plus d’une relation privilégiée avec un conseiller rencontré en physique, ces banques proposent un accès à une carte bancaire, le dépôt de chèques et d’espèces, des solutions d’épargne et de crédit.

Si cette solution inspire souvent confiance aux auto-entrepreneurs qui souhaitent ouvrir un compte pro, elle présente des inconvénients majeurs :

  • les frais pèsent lourd sur le chiffre d’affaires réalisé et ne sont pas toujours transparents ;
  • les formalités d’ouverture sont longues et parfois complexes ;
  • ces banques sont peu réactives et obligent l’auto-entrepreneur(e) à se déplacer en agence pour effectuer la plupart des démarches relatives à la tenue de son compte.

Les auto-entrepreneurs peuvent néanmoins se tourner vers d’autres solutions et souscrire une offre auprès d’une néobanque ou d’un compte pro dédié à leur activité. 

Choisir une banque en ligne ou une néobanque

Plus adaptées aux réalités économiques des auto-entrepreneurs, les banques en ligne et les néobanques proposent des offres accessibles uniquement en ligne. Le micro-entrepreneur peut ouvrir son compte pro rapidement depuis chez lui, en quelques clics. L’ensemble des démarches peut être effectué depuis le web ou via une application mobile.

C’est une bonne alternative pour l’auto-entrepreneur(e) qui souhaite ouvrir un compte pro, dans la mesure où les tarifs sont plus avantageux que ceux proposés par les banques traditionnelles.

Toutefois, néobanques et banques en ligne ne répondent pas toujours aux besoins des micro-entrepreneurs. Certaines limitent le nombre de virements, rendent payant le dépôt de chèques ou mettent à disposition de l’entrepreneur(e) indépendant(e) un IBAN étranger, compliquant ainsi le télépaiement auprès des administrations.

Opter pour un compte pro dédié aux auto-entrepreneurs

Proposés en banque ou par des acteurs spécialisés comme Qonto, ces comptes sont très accessibles pour l’auto-entrepreneur(e). Facile à ouvrir et à gérer, le compte pro dédié aux micro-entrepreneurs se pilote à partir d’une application ou via un site web.

Le professionnel indépendant bénéficie de nombreux avantages grâce à son compte, comme :

  • le suivi en temps réel de ses transactions, une notification étant envoyée à chaque utilisation de la carte de paiement ;
  • une tarification transparente et compréhensive ;
  • l’accès à différents moyens de paiement et d’encaissement (carte bancaire, terminal de paiement portable, virements gratuits) ;
  • la détection automatique de la TVA sur les achats réalisés ;
  • la connexion avec les applications comptables ;
  • l’accès à un IBAN correspondant à la localisation de la micro-entreprise ;
  • la possibilité d’échanger avec un service client compétent.

Quel que soit le chiffre d’affaires réalisé, ouvrir un compte professionnel pour auto-entrepreneur(e) est toujours intéressant. Les avantages offerts aux indépendants sont nombreux. Pour bien choisir son compte professionnel, il faut toutefois se poser les bonnes questions. Avez-vous besoin d’aide pour votre facturation, pour tenir votre comptabilité ou suivre votre trésorerie ? Réalisez-vous des virements à l’étranger ? Comptez-vous utiliser un terminal de paiement ou une carte bancaire ?

Bien sûr, vous devez comparer les offres tarifaires qui vous sont faites, mais gardez bien à l’esprit que ce n’est pas l’unique critère à observer si vous voulez ouvrir un compte pro pour votre auto-entreprise.

👉 Qonto est partenaire de Malt. Retrouvez votre offre dédiée et négociée