Être consultant indépendant, c’est trouver le juste équilibre entre stratégie et outils pratiques

Quel est réellement le rôle d’un consultant auprès d’une entreprise ? Que ce soit sur des missions courtes ou longues durées, pour une PME ou une startup, dans le secteur du bâtiment ou celui de la cosmétique, un bon consultant doit à la fois savoir insuffler une vision stratégique et donner les clés pour passer à l’action. 

C’est ce qu’Elsa Chantereau, Directrice de la communication et des Affaires Publiques de L’Oréal France a su réaliser auprès de Mélanie Houget et Pierre Poulain, respectivement Responsable communication et Responsable du développement du Groupe Régional Interim dans le cadre de notre opération Choiseul for Good en partenariat avec l’Institut Choiseul. Nous les avons rencontrés afin d’en savoir plus sur leur collaboration. 

Pourquoi avez-vous fait le choix de participer à l’opération Choiseul for Good ? 

Elsa Chantereau. Je suis membre de l’Institut Choiseul depuis un moment déjà. L’opération Choiseul for Good s’est présentée à moi comme une très belle opportunité, qui allie à la fois l’expertise métier et l’engagement solidaire

J’ai commencé ma carrière en tant que consultante en stratégie des organisations. Le fait de se mettre à la place du client avec du recul, de transmettre une expertise, d’apporter une vision différente : c’est un travail qui me passionne et dans lequel je me sens légitime. L’idée de redevenir consultante le temps d’une journée me plaisait donc beaucoup. Mais finalement, c’est surtout la finalité de l’opération et le fait que les fonds soient entièrement reversés à l’association Coup de pouce Humanitaire pour développer des projets éducatifs en Afrique, qui a eu du sens pour moi. 

Dans quel contexte avez-vous ressenti le besoin de faire appel à un consultant indépendant ? 

Pierre Poulain. Le groupe Régional Intérim est une PME originaire de Bretagne qui s’est fortement développée ces dernières années. Sa présence sur le territoire national a plus que doublé en 5 ans. Nous sommes passés de 35 agences de travail temporaire en 2016 à 75 agences aujourd’hui.

La dimension n’est plus la même.

L’opération Choiseul For Good tombait à pic et concordait avec notre volonté de reposer les fondements de notre communication : repositionner notre image de marque, gagner en notoriété et nous démarquer de la concurrence. 

Mélanie Houget. Nous avons la chance d’avoir une direction qui nous fait entièrement confiance et qui nous a donné carte blanche sur Choiseul for Good. Nous leur avons exposé le projet et deux heures plus tard nous avions leur accord. C’est une entreprise familiale, mais dans laquelle on peut évoluer très rapidement, monter en compétence et être autonome sur nos sujets. 

Elsa Chantereau. J’ajouterai que c’est aussi une entreprise tournée vers l’avenir : le fait de faire appel à une marketplace comme Malt en dit long sur la philosophie du groupe, leur ouverture et leur volonté de se moderniser. 

Comment s’est déroulée la mission ? 

Mélanie Houget. Avant de commencer la mission avec Elsa, nous avons travaillé le brief que nous allions lui exposer. Un travail préparatoire qui nous a aussi permis d’approfondir certaines idées que nous avions déjà en tête, comme par exemple le fait d’avoir une communication plus engagée et plus directe avec nos clients et les médias.

La mission s’est déroulée en trois étapes : le brief donc, un temps d’échange et une restitution sous la forme de recommandation à la fois stratégique et pratique que nous a exposé Elsa. 

Quel est selon vous un bon consultant ? 

Elsa Chantereau. Un bon consultant, c’est d’abord quelqu’un qui écoute et qui a une posture d’humilité. Il ne doit pas arriver pour tout changer, il doit s’adapter au contexte et à la situation du client. C’est pour cela qu’il est important d’être au clair, avant même de commencer à collaborer ensemble, sur les objectifs, les livrables attendus, et les apprentissages que chacun souhaite tirer de cette expérience. 

En tant que consultant on doit trouver le juste équilibre entre théorie et pratique. Entre le stratégique et le concret. C’est-à-dire apporter d’une part suffisamment de recul pour changer la donne, mais d’autre part des outils concrets pour ne pas que la mission soit hors sol. 

Mélanie Houget. Nous avons été en effet agréablement surpris par les livrables proposés par Elsa. Elle nous a donné des outils pratiques et opérationnels facilement activables. Nous avons par exemple dès la fin de la mission mis en place à la communication un calendrier éditorial que nous avait conseillé Elsa. C’est simple et pourtant cela nous permet d’avoir beaucoup plus de recul sur nos actions quotidiennes.

Que retenez-vous de l’opération Choiseul for Good ? 

Pierre Poulain. L’opération Choiseul for Good a ouvert nos perspectives et pas seulement au sein du département communication mais aussi à l’échelle du groupe. Cette mission a permis de formaliser une vision, chose que nous n’avions jamais réellement faite.

Mélanie Houget. En tant que responsable communication, les échanges avec Elsa m’ont aussi fait me rendre compte de l’importance des affaires publiques, quelque chose que je n’avais pas encore vraiment exploré. Elsa a été de très bons conseils sur ce sujet et nous a fortement conseillé de nous ouvrir à la presse et aux réseaux d’entrepreneurs locaux. 

Au-delà de la mission, ça a été un moment de partage très enrichissant qui a servi tous les collaborateurs du groupe. C’est l’ensemble de l’entreprise qui a adhéré au projet, notamment sur l’aspect humanitaire qui a donné encore plus de profondeur à Choiseul for Good. 

Quel conseil donneriez-vous à une entreprise qui souhaite faire appel à un consultant indépendant ? 

Elsa Chantereau. La préparation est importante : il faut échanger avant de commencer la mission pour être sûr d’avoir fait appel aux bonnes personnes et aux bonnes compétences. Malt est une super plateforme pour cela !

Pour rencontrer d’autres consultants “Choiseul for good”, rendez-vous sur le site : https://choiseulforgood.malt.fr/.

Redécouvrez le témoignage d’autres participants à l’opération « Choiseul for Good » ici.