Comment créer un site web ? Guide de A-Z

Avant toute chose, il convient de rappeler les 10 étapes de conception d’un Site Web : 

  1. Évaluer les besoins et les objectifs
  2. Rédiger un cahier de charges 
    • Présentation d’ensemble du projet
    • Description de la charte graphique
    • Description fonctionnelle et technique
    • Prestations attendues et modalités de sélection des prestataires
  3. Définir la structure du site et créer des wireframes
    • Définir une arborescence de votre site
    • Réfléchir à l’organisation de vos contenus
    • Penser au SEO
  4. Rédiger des contenus 
  5. Créer des maquettes graphiques
  6. Intégrer des pages du site
  7. Motoriser le site 

3 façons de créer son site internet : 

  1. Faire appel à un freelance
  2. Passer par une agence
  3. Faites le vous-même

Même si la création de site web s’est largement démocratisée ces dernières années, vous permettant par exemple de réaliser facilement et par vous-même un  site « vitrine » – c’est-à-dire à vocation purement informative -, la réalisation d’un site plus complexe et personnalisée, tant sur le plan graphique que technique, nécessite cependant toujours la réunion de multiples expertises.

Quelle est donc aujourd’hui la meilleure façon de procéder à la refonte ou à la création de votre site internet, selon son degré de complexité, tout en maîtrisant au mieux les coûts et les délais de réalisation, et ce, même si les compétences et la disponibilité de vos équipes sont actuellement limitées ?

Pour commencer, soulignons d’abord qu’il existe une règle universelle : plus votre projet web est complexe et volumineux, car il requiert par exemple de nombreux développements personnalisés, l’intégration d’une base de données, etc., plus une programmation individualisée s’impose. Les diverses solutions existant sur le marché ne conviennent en effet jamais de manière complètement satisfaisante aux projets les plus complexes.

En revanche, les projets de sites ou applications dits « vitrine », pourront très bien être réalisés par vos propres moyens, ou, si vous manquez de temps pour la prise en main des outils de gestion de contenu, avec l’aide de vos collaborateurs compétents, ou de freelances.

Quoi qu’il en soit, avant de démarrer, posez-vous les questions suivantes qui vous permettront de déterminer quelle solution convient le mieux à votre projet :

  • Quel est mon budget ?

  • Sous quel délai le site devra-t-il être achevé ?

  • Les compétences dont je dispose en interne sont-elles suffisantes ?

  • Le niveau de disponibilité et d’engagement de mes collaborateurs compétents sera-t-il suffisant ?

1. Faire appel à des freelances : maîtrise des coûts et des délais sur tous les types de projet

Avantages

Inconvénients

  • Des délais et un budget respectés car clairement posées sur le devis initial du projet 
  • Des freelances aux compétences très spécifiques 
  • Des freelances disponibles pour vos besoins ponctuels (exemple : pour la maintenance ou amélioration technique).
  • Devoir faire appel à plusieurs interlocuteurs pour la réalisation du site web mais vous pouvez également faire appel à un chef de projet freelance

Faire appel à des freelances est l’option idéale pour tous types de les projets web, du simple site vitrine à l’application web complexe, lorsqu’on n’a ni les compétences, ni le temps à y consacrer en interne, tout en restant parfaitement maître de son budget et des délais puisque les conditions de réalisation sont clairement posées dès le devis initial.

L’option du freelancing permet même parfois de faire coup double car, même lorsqu’on a un peu de temps à consacrer à la création d’un site en interne, mais que les équipes n’ont qu’une partie des compétences nécessaires, le freelance permet de combler immédiatement les lacunes de ses équipes et, dans le même temps, de les faire monter en compétence;

L’extrême spécialisation des freelances (Développeur front-end, Développeur back-end, Développeur mobile, Webmaster) permet d’obtenir une très haute expertise dans tel ou tel domaine qui seront difficiles à trouver chez vos employés travaillant habituellement sur d’autres sujets. Vous compléterez ainsi telle ou telle pièce manquante du puzzle qu’est la conception de votre projet avec un expert qui comprend vos souhaits, dispose des stratégies de mise en œuvre et vous propose des solutions aux problèmes, y compris ceux auxquels vous n’avez peut-être pas encore pensé vous-même.

Une fois le projet terminé, si les compétences du freelance ne sont plus nécessaires, la mission s’arrête et vos équipes reprennent le sujet en interne, avec un peu plus d’expérience et de méthode. Si un jour une mise à jour ponctuelle d’ampleur s’avère nécessaire, il sera toujours possible de faire à nouveau appel aux freelances qui ont contribué au projet initial. Les freelances s’adaptent parfaitement à vos besoins ponctuels comme long terme.

Cette option est-elle pour moi ?

  • Il n’y a pas suffisamment de temps de ressources compétentes en interne pour créer le site internet de A à Z, et vous souhaitez que vos équipes montent en compétence sur le sujet

  • Le budget doit être parfaitement maîtrisé

  • Les délais de réalisation ne doivent pas être trop longs

Faire appel à un freelance

2. Faire appel à une agence : un développement individualisé, mais des délais et des coûts élevés

Avantages

Inconvénients

  • Un seul interlocuteur (ou chef de projet) sur toute la chaîne de production 
  • Pas de recrutement à prévoir pour trouver les compétences dont vous aurez besoin (planning stratégique, graphisme, développement…)
  • Des délais de réalisation de votre projet souvent plus longs 
  • Des coûts souvent plus élevés 
  • Être tributaire de l’agence pour la maintenance de votre site

L’avantage principal d’une agence spécialisée est de réunir en un seul interlocuteur l’ensemble des services nécessaires à la création de votre site internet : planification stratégique, développement, tests utilisateurs, graphisme, création de contenus, référencement, etc. C’est donc autant moins de compétences différentes, souvent difficiles à trouver, qui seront à recruter de votre côté. Cela évite également les ressources humaines internes mobilisées alors qu’elles le sont déjà sur leurs tâches habituelles.

Néanmoins, faire appel à une agence  ne veut pas dire se dégager complètement du projet. Les collaborateurs compétents de votre entreprise devront en effet rester impliqués dans la liaison avec l’agence, à toutes les étapes du projet, de la définition de la stratégie à sa mise en ligne.

D’autre part, en passant par une agence, les délais de réalisation de votre projet peuvent être particulièrement longs. Une agence a généralement en effet de nombreux clients dont elle s’occupe en parallèle et les délais d’attente pour les nouveaux projets dépendent souvent des projets sur lesquels ses équipes sont déjà engagées. Il est donc conseillé de bien déterminer en amont avec chaque agence consultée le délai sur lequel elle peut s’engager à livrer le site correspondant à votre cahier des charges, de sa conception à sa réalisation technique. En fonction de sa taille et de son niveau de complexité, des délais de plus de six mois ne sont pas rares.

Les coûts d’une agence peuvent également être importants. En raison de la qualité et du nombre d’experts mobilisés, remplaçant, il est vrai, les frais importants que vous auriez eu à débourser si vous aviez dû recruter en interne, il faut prévoir plusieurs milliers, voire dizaine de milliers d’euros, même pour des projets “simples”. Et les prix peuvent rapidement monter en fonction de la complexité du projet. N’hésitez pas à demander un devis à plusieurs agences afin de faire baisser la facture, mais attention aux devis trop alléchants, demandez-vous ce qui a été sacrifié pour l’obtenir.

Enfin, lorsqu’on fait appel à une agence, il ne faut surtout pas négliger l’après-conception. Une fois votre site mis en ligne, il faudra en effet le maintenir, tant au niveau de ses contenus que d’un point de vue technique. Assurez-vous que la solution proposée par votre agence ne vous oblige pas à passer par elle pour toute modification. D’autre part, si vous pensez que votre site devra régulièrement évoluer et que vous ne disposez pas des ressources internes compétentes pour intervenir, peut-être qu’une programmation individualisée n’est pas la bonne solution. Le risque étant de rapidement vous retrouver avec une interface techniquement obsolète et rarement mise à jour.

Intégrez donc les coûts de maintenance et d’hébergement dès la réflexion initiale. L’idéal étant que les services internes de votre entreprise puissent prendre en charge la majorité des problèmes techniques ou souhaits de modification exprimés au fil du temps. Négocier une prestation de maintenance sur le long terme avec son agence reste possible, mais rester tributaire d’une aide extérieure pourrait un jour s’avérer être un problème, autant en termes de délai de prise en compte des demandes que de coût.

Cette option est-elle pour moi ?

  • Le projet est relativement complexe et long à réaliser

  • Le budget alloué est assez important

  • Il n’y a pas d’urgence absolue sur les délais

  • Vous n’avez pas assez d’employés qualifiés disponibles en interne

  • Il y a tout de même assez d’employés qualifiés disponibles en interne pour assurer la liaison avec l’agence ainsi que pour la maintenance du site sur le long terme.

3. Faites-le vous-même : des coûts réduits, mais des résultats aléatoires

Avantages

Inconvénients

  • Solution plus économique et flexible
  • Avoir le temps de se former à la prise en main des outils de création de site web (qui ne sont pas toujours si intuitifs)
  • Des outils de création de site web dont les fonctionnalités peuvent être limitées et donc les possibilités créatives et techniques faibles

Économiques et flexibles, ce n’est pas sans raison que les systèmes de gestion de contenu jouissent d’une popularité grandissante. Majoritairement basés sur le principe des blocs modulaires, ils permettent de créer très rapidement des sites dits « vitrine », même lorsqu’on est novice en développement web.

On aura tout intérêt à opter pour cette solution pour les projets les plus simples, sans grande difficulté technique ni relation poussée avec une base de données.

Veillez à néanmoins confier cette tâche à des collaborateurs disposant d’un minimum d’expérience en conception web leur permettant de ne pas négliger, par exemple, la mise en place de solutions d’analyse de trafic ou encore le référencement des contenus.

Si aucun de vos collaborateurs ne possède actuellement ces compétences, demandez-vous si ceux qui devront se former à la prise en main d’un outil de création modulaire auront réellement le temps et la volonté de le faire sérieusement en plus de leurs tâches courantes. WordPress, qui est certainement l’outil de création de site web le plus populaire et permettant les options de personnalisation les plus avancées, n’est, par exemple, pas si intuitif que cela et donc pas forcément adapté aux néophytes. La question du budget-temps consacré à l’apprentissage doit clairement être posée.

En réalité, il vous sera difficile de savoir quelle solution modulaire correspond le mieux à votre projet sans en avoir testé plusieurs. Il existe en effet beaucoup de fournisseurs sur le marché, avec des produits à la fois relativement semblables, mais qui peuvent aussi être très rapidement limités sur telle ou telle fonctionnalité avancée dont vous pourrez avoir besoin. Vous aurez besoin de temps pour apprécier ces points et faire le choix le plus judicieux.

Cette option est-elle pour moi ?

  • Le budget alloué est faible ou nul

  • Il y a suffisamment de temps-homme à consacrer à cette tâche en interne

  • Des collaborateurs ont une expérience en création de site, même limitée, et/ou la volonté de monter en compétence sur le sujet

  • Le projet ne prévoit pas de fonctionnalités particulièrement complexes à mettre en place ni de charte graphique trop exigeante